10 milliards de dollars projetés d'être investis en Israël par les Emirats Unis

Dans le cadre d'un accord entre l'Israël et les Emirats Unis, ces derniers envisagent un investissement en Israël pour soutenir des secteurs stratégiques. Ce accord intervenant peu après l'accord de normalisation des relations entre les deux pays, vise à asseoir des relations économiques solides en les Emirats Unis et l'Israël.

Un fond pour l'impulsion de certains secteurs

Il est envisagé la création d'un fond d'investissement en Israël pour soutenir plusieurs secteurs. Ce fond va couvrir les domaines de l'énergie, la santé, l'agro-technologie,
s'élève à 10 milliards de dollars. L'accord d'investissement a été conclu par le biais d'un appel téléphonique tenu entre le prince héritier des Emirats, Abou Dhabi, cheikh Mohamed ben Zayed et Benjamin Netanyahu, premier ministre de l'Israël. Cet accord intervient peu après l'accord de normalisation signé entre les deux pays.Le dit accord de normalisation des relations entre les Émirats arabes unis et l'Israël a été conclu sous l'égide de l'ancien président des États-Unis Donald Trump. L'accord de normalisation autrefois signé consacre les Émirats comme le 3e pays arabic ayant réussi à pouvoir valider ses relations avec Israël derrière l'Égypte qui a signé le premier un tel accord avec Israël en 1979 et la Jordanie qui a signé un accord de cette engeance avec le même pays en 1994. On peut même dire que ces accords ont inspiré plusieurs autres États. En occurrence, le Maroc le Soudan et aussi le Bahrein qui ont peu après conclu des accords identiques avec les Hébreux sous la négociation des États-Unis.

Des sources et objectifs de l'investissement

Les fonds entrant dans le cadre du projet d'investissement entre les Émirats et l'Israël proviendront d'une source hybride. Il sera sous financement du gouvernement cependant, les sous peuvent également provenir des secteurs privés. En outre, le fond entre dans le cadre du renforcement des relations économiques entre l'Israël et les Emirats. Par ailleurs, elle permettra d'ouvrir les chances d'investissement et les opportunités de partenariat.

A lire :   Économie familiale : de l'homme antique à l'homme moderne, c'est l'économie