Le jeûne, tout ce qu’il faut en savoir

Le jeûne devient une pratique qui s’impose universellement avec des raisons fondées sur des convictions ou croyances individuelles ou collectives, sur des besoins de santé corporelle et même pour des raisons de santé. Afin de mieux exposer ce que c’est que jeûne et de découvrir les types de jeûne qui existent, vous pouvez parcourir cette page.

Le jeûne, qu’est-ce que c’est ? 

Le jeûne consiste en la privation partielle ou totale de l’alimentation. Cette privation peur être imposée ou non quelle que soit sa forme. Aussi, le jeûne peut-il relever d’une décision personnelle ou d’une imposition selon la croyance à laquelle l’on appartient ou selon des raisons de santé. Définie comme tel, l’on reconnaît au jeûne plusieurs types.

Les différents types de jeûne

Remarquons avant tout que quel que soit le type de jeûne, il regorge d’un grand intérêt. C’est en ce sens que nous pouvons par exemple comprendre pourquoi Les bienfaits du jeune intermittent ne sont plus à démontrer. Celui-ci essaie d’associer dans la même journée des moments de jeûne intense puis des moments d’alimentation normale. 

Mis à part le jeûne intermittent, nous avons les jeûnes complet et partiel. Le premier type de jeûne est une privation stricte de tout repas et de tout minéral. C’est le jeûne sec. Quant au second, le jeûne partiel, il s’observe par le fait qu’on se prive de tout et qu’on ne prend que l’eau ou de la tisane. C’est encore cette sorte de jeûne que les gens appellent jeûne hydrique. C’est par exemple le jeûne de Buchinger qui admet que l’on fasse des bouillons le matin et le soir. 

A lire :   Mutuelle santé : s’informer pour mieux s'engager

Par ailleurs, nous avons le jeûne continu. C’est une forme de jeûne permanent sans arrêt. Il n’est nullement coupé d’un moment de nutrition. Il peut être bref ou prolongé selon le désir de celui qui l’observe. C’est le plus exigeant de tous les jeûnes.